• Texte de la sourate (4 versets) :

    1 Dis: «Il est Allah, unique

    2 Allah le seul à être imploré pour ce que nous désirons

    3 Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus

    4 et nul n'est égal à Lui»

    voir pour le texte arabe et la traduction :

    http://www.yabiladi.com/coran/sourat-112.html

    A noter le premier mot de la sourate (que l'on retrouve dans de nombreuses sourates, en particulier pré-hégire) et sa forme impérative : "Dis !"

    il s'agit d'une "sagesse" que nous qualifierons de "militaire", et d'ailleurs l'Islam coranique est à la religion ce que la musique militaire est à la musique.

    Comment l'accès à la Vérité pourrait il être contraint d'une manière quelconque ? on note ici dès à présent l'incompatibilité radicale entre le dogmatisme coranique et la spiritualité véritable, où "les démonstrations sont les yeux de l'âme" (Spinoza).

    Spinoza est souvent considéré comme l'un des pères fondateurs de l'Occident moderne, de ses valeurs de rationalité et de démocratie; mais l'Occident actuel complètement dégénéré, qui n'a plus à opposer que le string au déferlement des tchadors, hijjabs et autres burqas,  a oublié sa propre sagesse et sa propre identité, qui est la philosophie (comme le rappelait Husserl dans la "Krisis") au profit du néant multiculturel et relativiste , aussi est il promis à un réveil difficile, et à une "gueule de bois" qui lui fera regretter le whisky et la vodka !

    L'Un, qui forme le thème du premier verset, ne peut être l'objet d'une croyance dogmatique et imposée : il est la "réalisation", d'ailleurs intemporelle, obtenue au bout de l'Odyssée de la conscience humaine : religions (ethniques), art, science, Religion (universelle, philosophique, rationnelle).

    Le deuxième verset révèle d'ailleurs la vraie nature de l'idolâtrie coranique : "Dieu" est "quelqu'un" que l'on implore pour la réalisation de ses désirs ! l'abîme entre cette idole , qui n'est que la fantasmagorie des désirs égoîstes de la foule ignorante, et le dieu des philosophes et des Savants, est ici patent.

    Le verset 3 vise à la polémique anti-chrétienne : Dieu ne saurait avoir un Fils ! mais cette critique en resteà un niveau grossier et extérieur. L'Islam coranique n'a jamais compris ce qu'avait de noble , de subtil, et de magnifique le christianisme (que celui ci a d'ailleurs trahi pour la soupe de lentilles de la domination politique)

    Et ce d'autant plus que le quatrième verset vient contredire tout ce qui précède : car dire "nul n'est égal à Lui" c'est déchoir du niveau de la pure spiritualité de l'Un pour le niveau où l'on compare, où l'on met en relation (ne fût ce que pour nier cette relation d'égalité ou d'inégalité). Mais dire de l'Un que "rien ne peut lui être comparé", c'est encore trop !

    On touche d'ailleurs là à la racine du Mal qui réside dans le monothéisme "pur" : dire "La ilâh illâ'llâh" ("Il n' a pas d'autre divinités qu'Allah") c'est contredire la pure unité spirituelle qui devrait être celle de "Dieu" (du Dieu des philosophes, et non de l'Idole religieuse), c'est traiter "Dieu" comme un objet qu'on manipule comme un "élément d'un ensemble mathématique" pour constater qu'il est "le seul élément", c'est en gros dire : "l'ensemble des dieux est réduit à un seul élément : Allah".

    Mais la pure intelligibilité spirituelle de l'Un ne saurait résider dans une approche aussi grossière.

    Toute l'horreur du faux Islam coranique est contenue là, dans cette "shahadah" (profession de foi) que doit obligatoirement réciter comme un perroquet tout être humain désireux de se convertir à l'Islam. La conversion à l'Islam coranique est donc dès le départ entachée de fausseté et de violence, elle manque l'accès à la conversion véritable, qui est conversion à la Raison.


    4 commentaires
  • Si le Dieu de la non-philosophie est celui du Mémorial de Pascal (puisque celui ci déclare lui même vouloir sortir de la philosophie):

     http://www.bibleetnombres.online.fr/memorial.htm

    «L'an de grâce 1654,

    Lundi 23 novembre, jour de Saint Clément, pape et martyr, et autres au Martyrologue,

    Veille de saint Chrysogone, martyr, et autres,

    Depuis environ dix heures et demie du soir jusqu'à environ minuit et demie.

    FEU

    Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob,

    non des philosophes et des savants. »

    Si la thèse défendue par Brunschvicg en 1928 lors de la querelle de l'athéisme est vraie, à savoir qu'il ne peut y avoir aucun accomodement (raisonnable ou pas Mort de rire) entre le Dieu d'Abraham et le Dieu des philosophes et des savants;

    Si, comme le soutient encore Brunschvicg, l'apparition de la physique mathématique au 17 ème siècle (chez Descartes et Newton, mais sous condition du traité des Révolutions de Copernic en 1543, d'où le sous-titre de ce blog) correspond à un changement d'axe de la vie religieuse, et en somme à l'apparition dans l'histoire de la pensée de la Vérité, à savoir que Dieu, le dieu des philosophes et des savants, ne peut jamais apparaitre ni "agir" dans l'Histoire...

    si l'on admet , comme celui qui écrit ces lignes, ces trois points...

    alors il s'agit certainement de prendre au sérieux ce nouvel axe, appelé par nous aussi Mathesis universalis, qui est en somme l'accès à l'absolu, et d'en finir avec tout le reste (poème, roman, cinéma, art, politique, amour etc.. et aussi, disons le tout net, une bonne partie de ce qui se dit "philosophique", surtout après 1945).... tout le reste qui n'est que littérature !

    Ceci nous permet aussi, entre autres, d'en finir à l' instant même, d'un claquement de doigts en quelque sorte, avec Badiou et sa philosophie "sous condition de la politique, de l'amour, du poème et du mathème".... on préfèrera s'adresser directement aux topoi, aux catégories  et aux ensembles, sans passer par cet "intermédiaire" un peu gênant, pour tout dire Clin d'oeil

    La philosophie n'est certes pas créatrice de vérités, nous sommes bien d'accord, mais c'est parce qu'elle est acheminement infini de l'âme vers la Vérité, sous condition de la seule mathesis (plutôt que mathème).

    Et nul besoin ici, pour une fois, pour la seule fois, de fastidieuses "démonstrations" ! les démonstrations sont les yeux de l'âme, pour qu'elle s'oriente sur la route, mais elles ne peuvent créer la route...

    il nous suffit , pour nous "justifier", d'admettre les trois présupposés énoncés plus haut...et que le feu du ciel nous carbonise à l'instant même si nous les rejetons, pauvres personnages qui n'aurons pas su ni pu porter notre désir essentiel du bas-ventre jusqu'au cerveau...Horreur !

    Des blogs à vocation "généraliste" sur le Dieu des philosophes et des savants sont maintenant disponibles:

      http://conversionspirituelle.over-blog.com

      http://sedenion.blogg.org

     http://conversionspirituelle.wordpress.com


    votre commentaire
  • Vous trouverez sur cette page de blog la version complète (en format pdf) du fameux texte des gros vilains qui ont voulu faire sauter notre bon TGV : "L'insurrection qui vient":

    http://www.ludovicbablon.com/Comite-invisible-L-insurrection

    http://www.ludovicbablon.com/IMG/pdf/pdf_Insurrection.pdf

    Bonne lecture et surtout ne faites pas trop la bombe dans le RER hein ? Mort de rire gare à la gueule de bois !

    Et pour les fonctionnaires assermentés commis à la surveillance des blogs  (désolé les gars vous devez pas vous amuser ici , demandez une augmentation à Sarko ):

    la violence et le terrorisme c'est pas bien, et même c'est méchant, et l'Islam des philosophes et des savants il s'élève contre toute violence même qu'il est pour la paix et l'amour universel si tous les gars et les filles du monde ils voulaient se donner la main la la laireuu (mais  la main seulement, et filles d'un côté et gars de l'autre ok ? n'oublions pas qu'on est un blog islamique !)


    votre commentaire
  • Le livre de R W Carroll "Fluctuations, information, gravity and the quantum potential" a été vanté ailleurs comme "méthode universelle" d' entrée dans la physique actuelle et ses problèmes, ainsi bien sûr que celui de Roy Frieden : "Physics from Fisher information".

    Le chapitre 7 du livre de Carroll commence par un résumé des chapitres 1 à 6. Des parties importantes du livre sont accessibles , sous forme simplifiée, dans les fichiers arxiv suivants :

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/0406/0406203v1.pdf  : Fisher, Kähler, Weyl and quantum potential

    http://arxiv.org/PS_cache/gr-qc/pdf/0406/0406004v2.pdf : gravity and the quantum potential

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/0401/0401082v2.pdf : remarks on the Schrödinger equation (chapitre 1 du livre)

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/0403/0403156v3.pdf: on the quantum potential (chapitre 7)

    C'est le premier de ces articles (Fisher, Kähler, Weyl) qui est le plus important , car il contient un nombre étonnant de connections avec la géométrie de l'information, à travers les références suivantes :

    http://arxiv.org/PS_cache/gr-qc/pdf/9701/9701051v2.pdf statistical geometry in QM (Brody et Hughston, dont on trouve ici tous les articles :

    http://eprintweb.org/S/authors/All/hu/Hughston )

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/9909/9909065v1.pdf (Hydrodynamical formulation of QM, Reginatto)

    ainsi que deux articles fondationnels définissant une "distance statistique" sur des variétés ou "modèles statistiques ":

    http://www.hep.princeton.edu/~mcdonald/examples/QM/wootters_prd_23_357_81.pdf (Statictical distance and Hilbert space)

    http://www-users.cs.york.ac.uk/~schmuel/papers/bc94.pdf (statistical distance and the geometry of quantum states)

    Cet article : Non linear QM as fractal brownian motion" est aussi une pièce importante de l'article de Carrol :

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/0202/0202026v1.pdf

    ainsi que ces trois suivants :

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/0202/0202076v1.pdf

    http://arxiv.org/PS_cache/gr-qc/pdf/9706/9706069v1.pdf  (geometric formulation of QM)

    http://arxiv.org/PS_cache/quant-ph/pdf/9906/9906086v2.pdf (geometric QM, de Brody et Hughston)

    http://arxiv.org/PS_cache/gr-qc/pdf/0404/0404102v1.pdf (understanding QM in terms of geometry)

    Ce qui fait du livre de Roy Frieden une sorte d'unification de toutes les théories existantes, où à mon avis il serait possible de chercher , plus que dans les sophistications des supercordes, les instruments de création de la physique unifiée du futur, c'est l'information de Fisher, dont il montre qu'elle est de nature "locale" alors que celle de Shannon est "globale".

    Mais , allant plus loin, on peut soutenir que le concept de variété spatiotemporelle classique (celle de la GR et SR), est un"abstraction", puisque la notion de "point" d'espace temps parfaitement différentié est seulement une limite. On doit la remplacer par une région d'espace temps, ou par une notion informationnelle en introduisant une distribution probabiliste.

    C'est ce qui est fait par exemple dans l'article de Reginatto , ce qui conduit à la métrique informationnelle de Fisher dont l'expression la plus générale est une matrice n x n de la forme :

                      Ijk = 1/2 . ∫1/P.∂P/∂θj . ∂P/∂θk . dnx

    où P est une distribution sur la variété  à n dimensions de coordonnées xi  dépendant de n paramètres θi  : P (xi ¦θi).

    On devrait partir d'une telle variété informationnelle (dénommée en statistiques mathématiques modèle statistique, et que des gens comme Amari, Kass, Barndorff Nielsen, Murray, Rice,  ont étudiées du point de vue de la géométrie différentielle, le point de départ fondateur étant le concept de "courbure statistique" , et en dériver les variétés classiques de la physique connues.

    il existe sur arxiv des articles démontrant par exemple que la distribution gaussienne donne l'espace euclidien à 3 dimension de la mécanique classique, et une autre distribution  donne la variété de Minkowski de la relativité restreinte (= SR).

    Voir à ce sujet les articles éclairants de X et J Calmet, qui sont étudiés par Carroll au chapitre 6 de son livre : "Information and entropy", et notamment au paragraphe 1 : dynamics of uncertainty.

    http://arxiv.org/PS_cache/math-ph/pdf/0403/0403043v1.pdf "Metric on a statistical space-time", où la métrique de la SR de Lorentz et Minkowki est dérivée d'une distribution à  valeurs complexes, telles qu'on en trouve dans la mécanique quantique "non hermitienne" , intervenant par exemple dans les problèmes hydrodynamiques sur lesquels Carroll met aussi l'accent.

    Il est prouvé dans cet article que la métrique de Fisher sur une variété statistique paramétrique (où les points spationtemporels sont remplacés par des états, qui sont des densités de probabilité) coîncide, à un facteur de normalisation près, avec la métrique de la SR pour une distribution dite "gaussienne complexe", de la forme :

                Pθ(x) = k exp ( - 1/u [ (t - iθ0 )2 + (x - θ1)2 + (y - θ2)2 + (z - θ3)2 ])

    (c'est ici le paramètre θ à 4 dimensions , correspondant aux 4 dimensions t, x,y,z de la SR,  qui joue de rôle de "coordonnées" sur la variété statistique).

    L'autre article de X et J Calmet largement étudié par Carroll est "Dynamics of Fisher information metric" :

    http://arxiv.org/PS_cache/cond-mat/pdf/0410/0410452v1.pdf

     

     


    votre commentaire
  • Le 4 novembre prochain c'est un métis (et non un "noir" comme on le dit souvent) de noirs et de blancs, de chrétiens et de musulmans (sa famille est musulmane du côté de son père africain, chrétienne du côté de sa mère blanche), qui va devenir le président de la première puissance mondiale !
    quel beau symbole de paix, de réconciliation, de fraternité et d'égalité!
    enfin espérons qu'il va le devenir...en tout cas, s'il n'était pas élu, nous saurions que le racisme a parlé dans les isoloirs !
    C'est un signe des Temps : l'humanité est une, nous sommes tous semblables, tous frères et soeurs... métissons nous, il n'y a pas d'autre solution...pourquoi continuer à former des groupes, des nations, des peuples, des tribus, ou des religions séparées ?
    La séparation c'est l'apartheid, le racisme, et cela conduit au génocide, comme en Allemagne en 1942, ou au Rwanda...
    quelle est la solution au problème apparemment insoluble d'Israel-Palestine ?
    il est dans la formation d' un seul peuple de frères égaux : et pour cela il est absolument nécessaire que les familles arabes et juives s'unissent par des mariages mixtes...les jeunes femmes arabes musulmanes ou chrétiennes doivent être accordées à des jeunes juifs, et les jeunes juives à des arabes musulmans ou chrétiens...
    si une autre voie est choisie, alors ce sera la guerre et le chaos....et Israel-Palestine n'est qu'un symbole du monde !
    si l'humanité ne se métisse pas elle disparaitra avant un siècle
    "Le monde c'est comme une mobylette : pour avancer il lui faut du mélange"

    1 commentaire